Un début d'amigurumi

0
COMMENTS

Un tout petit article pour vous montrer un peu de crochet pour changer... Et pour débuter dans les amigurumis (sortes de petites "peluches" en crochet qui nous vient droit du Japon), un tuto tout simple trouvé sur le blog Made by Amy.
 
J'y ai mis à l'intérieur une capsule de Kinder Surprise (bien scotchée) que j'ai semi-rempli de billes de tapioca, et voilà un petit hochet pour bébé.
 
 
Du coup la petite souris se retrouve baptisée Tapioca.

Sac cadeau

0
COMMENTS
C'est l'anniversaire d'une petite copine de ma grande chérie, et plutôt que d'emballer bêtement le cadeau dans du papier, pourquoi ne pas carrément lui faire un petit sac ? Bon, j'ai quand même remis du papier cadeau par-dessus (oui, bon, mon excuse était débile)
 
Patron du sac issu du livre Mademoiselle de Yuki Araki. Tissus déjà vus par ailleurs.
 
 
 
 

legging à rayures

0
COMMENTS
Toujours la même qui fait des trous dans ses leggings. Me voilà bien obligée de lui en coudre un, d'autant plus que j'ai un joli jersey rayé que j'avais acheté à La Maison d'Ursule, alors je n'ai plus d'excuses. Patron issu du magazine Ottobre 6/2013.
 
La seule difficulté est de raccorder les rayures, ce n'est pas si facile avec le jersey qui roule !
 
 
 
 

Je rêve ou je tricote ??

0
COMMENTS
J'ai un peu laisser tomber mon tricotin car il faut de la laine épaisse que je n'ai pas et qui coûte bien cher. Du coup je me suis remise aux aiguilles normales. Enfin, non, pas normales, circulaires ! Aha, trop bien les aiguilles circulaires, vous ne faites que des mailles à l'endroit et ça fait, je vous le donne en mille : du jersey ! Et voilà plus de problème à se dire :  j'en suis à "à l'envers" ou à "à l'endroit", là ?
 
Du coup voilà un cache-cou pour ma p'tite Lily :
 
 
 
Laine de récupe qui change de couleur au fur et à mesure. Encore un truc de feignasse, des rayures sans changer de laine ! Mouahaha.
 
 
 

Un petit pantalon vite-fait bien fait

0
COMMENTS
Ma pauvre chérie se les gèle en legging, il fallait d'urgence un pantalon vite fait maintenant là tout de suite !
Pas de chance je n'ai que de la toile épaisse toute noire, rien de très folichon... On va essayer de girliciser ça avec un poil de ruban à paillette et ça devrait passer.
 
 
 
 
 
 
Mais euh, c'est trop court ???!!!!!
 
Bon avec des bottes ça ne se verra pas...
 
 Qu'est-ce que c'est encore que cette pose...
Mais si elle est sage !

THE chemiiiise !!!

0
COMMENTS
Bon ok, juste chemisette (c'est toujours deux poignets de moins à faire)...
Eh oui, ça fait peur comme ça, la chemise pour homme, mais avec le patron du livre Couture Casual Wear Homme, il faut dire que c'est simplifié à l'extrême (trop ?) et du coup, c'est pas si compliqué que ça ! Et ça fait du bien à l'estime de soi de se dire qu'on a cousu une chemise(-ette oui bon ok) !
 
Le tissu vient d'un drap de fort bonne qualité généreusement donné par ma sympathique belle-sœur.
 
Je trouve les manches un poil courte mais mon homme aime bien.
 
 
 
Il me manquait un bouton pour le col... bon c'est fait pour être porté à la cool, on en a pas besoin !
 
 
 
 
 
Le pli du dos est à l'envers de d'habitude dans le bouquin, mais du coup, j'aime pas trop.
 
 
 
  
 
 
 
 

Une petite pochette matelassée à pompons s'il vous plaît

0
COMMENTS
C'est la fin d'année, c'est le moment traditionnel d'offrir des cadeaux aux maîtresses. Sauf que là, c'est pour la prof de danse de mes poupettes, qui est d'une infinie patience avec les petits et qui nous a offert un très beau spectacle de fin d'année qui m'avait beaucoup z'émue. Faut dire que mon aînée faisait une danse sur le thème du nouvel an chinois et ça m'avait rappelé beaucoup de souvenirs de nos très riches heures (en fait années) d'expatriation en Asie.
Bref, je voulais lui faire un petit cadeau alors j'ai opté pour une simple trousse à maquillage bien colorée comme j'aime (j'espère qu'elle aussi).
 
Beaucoup de récupe là encore, mais on va pas le dire trop fort, vu que c'est pour un cadeau.
 
 
Tissu rose matelassé en vert et glands fait maison.
 
 
Un bout de tissu kitchisssime en guise de doublure
 
 
 
Est-ce un peu trop too much ??
 

Barboteuse des Intemporels pour bébés

0
COMMENTS
Une fois n'est pas coutume, j'ai cousu pour un petit bout de chou. Un tout petit bout de coton au motif sympathique, une envie de barboteuse et me voilà à parcourir les bibliothèques parisiennes pour trouver le graal : les Intemporels pour Bébés.
Le tissu vient de la maison d'Ursule.


J'ai réduit le patron d'une taille pour tenter d'avoir un 3 mois portable cet été. Malheureusement je n'ai pas réduit de manière homogène les pattes de boutonnage devant et derrière. Faudrait que je pense à mesurer la largeur de chaque patte la prochaine fois...

 

J'ai fait des finitions spéciales peaux délicates : un petit ourlet fin sur la parementure, des coutures anglaises, tout ça pour ne pas avoir de surjet qui gratte.

J'ai rajouté un biais intérieur au niveau des cuisses pour y glisser un élastique.

 

Pour le boutonnage de l'entrejambe, comme je n'avais pas de boutons pressions sous la main, j'ai bêtement suivi les conseils de la mercière qui m'a vendu des pressions en bande. Bien mal m'en a pris : comment voulez vous coudre un ruban qui a des pustules en plastique ?? Ça ne passe pas sous mon pied presseur ces machins là... Résultat la couture est bien moche à cet endroit.
Et en plus les pattes ne sont pas de la même longueur, je ne sais pas ce que j'ai fichu.



Malgré ces petits défauts le rendu est bien mignon et il a visiblement fait plaisir alors c'est bien là le principal et j'en suis satisfaite.

Cours de retouches couture de la ville de Paris

3
COMMENTS
Comme le titre de mon article l'indique sans détours, je suis depuis quelques temps des cours de couture grâce à la mairie de Paris. Vous saviez, vous, qu'on pouvait s'inscrire aux cours municipaux pour adultes (CMA pour les intimes) même si on est pas parisien ? La mairie organise des cours sur tout un tas de choses intéressantes (notamment pour la couture, le stylisme, la broderie et j'en passe) pour une somme très modique, la plupart du temps en cours du soir.

Moi je fais donc le cours "retouches", qui ne dure qu'un semestre (de début mars à fin juin pour moi). J'ai d'abord été convoquée pour un tout petit entretien avec la prof pour valider mon inscription. Il s'agissait surtout pour elle de savoir ce que je savais faire avec une machine. Le cours de retouches s'adresse à des débutants pas trop débutants, c'est à dire qu'il faut quand même savoir se servir d'une machine un minimum.

Pour chaque cours, la prof explique d'abord ce que l'on va faire puis nous fait la démo sur la machine. Ensuite à nous de travailler. On peut apporter ses propres vêtements à retoucher ou bien faire des pièces d'études sur de la toile à patron. Les cours durent 3h, mais en fait ça passe très vite et nous avons rarement le temps de finir sur place, donc je finis mes "devoirs" chez moi.

Et en fait de retouches, on apprend surtout au passage pas mal de finitions. Voici, à mi-parcours ce que l'on a vu jusqu'à maintenant :
On a commencé avec les ourlets : ourlets invisibles à la main, ourlets à double rentré, ourlets sur pantalons évasés ou au contraire qui deviennent plus étroits, avec au passage un petit cours sur la prise en main d'une surjeteuse. Puis on a vu la pose d'une fermeture éclair invisible.

(ne regardez pas la ceinture qui n'est pas super réussie à cet endroit...)
Bon, ok, j'ai un petit bourrelet à la fin du zip, mais c'est parce que mon bâti s'était défait et que j'ai voulu finir vite fait quand même et résultat ça a bougé, évidemment.
Après on a fait le montage d'une ceinture droite.
Pas de couture visible à l'extérieure

vue intérieure :


Ensuite on s'est intéressées au raccommodage, avec comment consolider un jean usé mais pas encore troué, boucher un trou déjà formé, poser une pièce appliquée et même les incrustations (pièce en "creux").
Précision requise au quart de millimètre près s'il vous plaît !!

Hier, on vient de voir la réalisation d'une fente (goutte) et la pose d'un biais de finition.

Le biais de finition intérieur

et vu de l'extérieur (on ne voit que la surpiqûre)


On verra ensuite comment faire des fronces, comment remplacer une braguette, le travail dans le tissu flou (style mousseline) comme comment le couper en l'emballant en sandwich dans du papier de soie, faire des ourlets mouchoirs, coutures anglaises et couture rabattues, le fronçage, la poche insérée dans la couture

Difficile de phographier une poche invisible...

Les brides brodées, les pressions recouvertes côté interne (oui oui, je ne connaissais même pas), la fente indéchirable qu'on aura malheureusement survolé, et en bonus la prise de mesures pour le patronage.

Voilà comme vous le voyez sur les photos, ce que j'ai fait n'est peut-être pas encore tout à fait parfait, mais il ne me manque que l'expérience. Je suis en tout cas ravie de ces cours où l'on a la vraie technique pro, rien à voir avec les petits bidouillages de certains tutos trouvés sur le net
À la rentrée de septembre, je m'inscrirai probablement à d'autres cours, reste à savoir le(s)quel(s) vu le choix qu'il y a...

Robe Candy en molleton gris

2
COMMENTS
Il me restait du jersey molleton qui m'avait servit pour faire mon Plantain, je voulais donc m'en servir pour faire une robe un peu "sport" pour ma grande biquette. Nous avons conjointement choisi le modèle "Candy" du magazine La Maison Victor n°1/2014. C'est un modèle très facile (bien que je me sois plantée pour le tunnel de la cordelette...), le plus long à faire a été de couper le tissu, c'est dire.

Pour égayer un peu mon molleton tout gris, j'ai mis du rose en petites touches avec les coutures et la cordelette (j'aurais bien aimé en trouver une plus foncée, mais n'en ayant pas d'autre là tout de suite sous la main, ça ira comme ça). Mais je lui trouve encore un air austère. Cependant la principale intéressée la trouve très bien comme ça.


Taille 116 pour une miss qui fait 115cm


Admirez ce déhanché !


J'avoue ne pas avoir bien compris les explications pour faire le tunnel pour passer la cordelière, résultat, mes boutonnières n'aboutissaient dans aucun tunnel, j'ai dû bidouiller, ce qui a provoqué une couture pas vraiment prévue...


Tous les bords sont coupés francs et juste soulignés d'une piqûre histoire que ça ne se déforme pas trop (qu'ils disent, on verra à l'usage).


Vu de l'intérieur... Ah, que j'aime voir ces jolies finitions à la surjeteuse !! Je m'améliore et j'arrive même à presque suivre la ligne de coupe dans les courbes (bon à 1cm près quoi)


Voilà une petite robe idéale pour porter sur un legging et bouger dans tous les sens !

Ourlet roulotté à la machine

2
COMMENTS
Connaissez-vous le pied ourleur ?


C'est un pied avec un petit zigouigoui qui se tortille au milieu. Sur la sole du pied on peut voir une large rainure pour laisser passer l'ourlet.



Ce pied sert à faire des ourlets roulottés. C'est trop beau et c'est magique, je l'adore :)

Il se monte comme un pied normal.



Il faut juste prendre soin de préplier le tissu à 5-8mm du bord. Mon tissu sur lequel je travaille actuellement est très "fuyant" (il s'agit de costumes de spectacles de danse) alors je défais les épingles au fur et à mesure.

Pour démarrer enroulez le pli dans le zigouigoui du milieu. Réglez votre machine sur un zig-zag assez large (je prend le plus large et une longueur de point de 2mm) et commencez à coudre.


Faites bien attention que le tissu ne se défasse pas du machin tortilleur et qu'il n'aille pas non plus se coincer sous la partie droite du pied. Pour cela n'hésitez pas à tenir le tissu plié en aval du pied. Il vaut mieux qu'il y ait un peu trop de tissu, il sera replié dans l'ourlet roulotté, que pas assez, auquel cas vous aurez un point plat moche.

 


Voilà rien de bien compliqué finalement, et vous vous retrouvez avec un superbe roulotté, vous m'en direz des nouvelles !

Devant :


Derrière :


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...