un peu de récupe

2
COMMENTS
L'homme de la maison avait une belle chemise, toute neuve, à peine portée mais malheureusement déjà tachée par un feutre indélébile ROUGE, juste DEVANT. J'ai pas eut le cœur de jeter un si beau tissu et j'ai longuement cherché qu'est-ce que je pourrais faire d'un tissu blanc à rayures grises, le truc quand même assez masculin, que je ne pourrais guère utiliser pour les filles, quoi. Finalement j'ai eut un déclic en voyant un sac de courses en tissu venant d'un monop' et oublié chez moi par une âme généreuse (non, je ne garde pas le sac qui n'est pas à moi, je garde juste l'idée du sac de courses, nuance). Hop hop, vite fait je recopie la forme du sac sur un bout de papier. J'ai assemblé les différentes parties de mon sac avec des coutures rabattues, que je n'avais jamais fait, donc ça m'a bien entraînée. Pour le fond, je n'avais pas assez de tissu pour faire correspondre les coutures avec les angles, donc bon c'est décalé. Bon, en fait, j'avais bien assez de tissu, mais y'avait un bout qui s'était caché, le vilain. Tant pis, tant que c'est solide et fonctionnel, ça me va.
Très pratique pour y mettre ses carottes ! ah mais zut, je l'ai photographié à l'envers, là, les coutures ne sont pas dans le bon sens...
Le voilà dans le bon sens. D'un côté, vu que le dos de la chemise est d'une pièce, le sac l'est aussi, de l'autre, ben j'ai enlevé la boutonnière, et raccordé les deux pans, toujours avec des coutures rabattues pour que ça soit bien solide. En plus, j'ai de la chance, la tache est cachée dans la couture.
Pour les bretelles, c'est très moche, j'ai fais un gros bourdon pour raccorder les deux côtés. Non, je ne vous montrerai pas ! Faut dire que j'ai cousu ce sac à la va vite, et c'est plein de coutures qui ne tombent pas les unes en face des autres. Mais je m'en fiche, c'est pour y mettre mes courses, pas pour faire un défilé.

Voilà, c'est pas grand chose, mais c'est toujours pratique d'avoir un sac dans le fond de son sac (tiens, d'ailleurs, faudrait peut-être que je lui fasse une pochette, à ce sac, histoire de tenir moins de place enroulé ?) et surtout je suis contente d'avoir donné une seconde vie à cette chemise.

robe chasuble pour l'hiver

7
COMMENTS
Ma grande fille me réclamait une robe pour l'hiver. D'abord sur le net, ça regorge de robe d'été mais alors pour l'hiver... On peut aller se rhabiller. J'ai finalement trouvé un patron qui me semblait convenable dans le livre "Couture enfants : 25 modèles simples à réaliser" aux éditions Marie-Claire, et disponible à ma bibliothèque. Cool !


C'est la robe chasuble (premier modèle du livre) : 

Alors si vous voulez faire ce modèle, je vous le dit tout de suite, y'a des erreurs dans les explications... ou alors j'ai rien compris, ce qui est peut-être bien possible. En tout cas j'ai bien galéré et je ne sais même plus combien de fois j'ai du découdre et recoudre, presque à chaque étape !! Pour celles qui voudraient se lancer dans ce modèle, je vous donne ma manière de faire à moi un peu plus bas. Je ne dis pas que c'est la meilleure, mais au moins, à la fin, j'ai une robe.
J'ai choisi un velours vieux rose pour ma miss, parce que le lainage, c'est quand même moins simple d'entretien, et puis surtout, c'est pas très girly (vous en trouvez beaucoup, vous, des lainages roses ?)

Dans le bouquin, ils disent de prévoir 1m15 de tissu en 6 ans, mais sur leur plan de coupe le dos est mis carrément plus haut que le reste alors qu'il y a moyen de le mettre plus bas sur le lé de tissu (en tout cas pour le 6 ans). Résultat chez moi ça tient sur 75cm de tissu.

 
Cool, il m'en reste assez pour faire un autre truc pour la p'tite sœur qui trépigne d'impatience que ça soit son tour.
 
Allez c'est parti pour les explications !

  1. Bon alors d'abord il faut raccorder le devant au côté et former le pli. Premier petit problème, il manque bien 1cm sur la partie côté qui s'accroche au devant (au dessus du pli) et ceci de chaque côté. 
    Faudrait juste rehausser ce point de 1cm et refaire la courbe, mais bon je me suis dépatouillée en cachant ça ric-rac dans les marges de couture. Pour raccorder les côtés dos avec les dos, là, pas de problème.
  2. Pour faire le pli, je vous conseillerai de ne faire QUE le pli, justement. Je veux dire par là de ne pas le surpiquer tout autour ni de fixer les rabats pour le moment, tout simplement parce que ça descend carrément trop bas. Enfin je veux bien que ma poulette ne s'habille pas encore en 6 ans (oui ben je ne sais pas encore comment réduire un patron) mais je pense qu'il vaut mieux voir en toute fin de couture comment ça tombe avant de fixer tout ça (j'ai dû bien tout rehausser de 5cm).
  3. Après ils disent de piquer le bas du milieu dos et de mettre la fermeture éclair... Ben j'ai dû tout redécoudre pour que les deux pans du dos restent détachés, sinon impossible de retourner la robe. Ca retombait à la position de départ. Je crois que j'ai pas trop compris leurs explications...
    Ce que j'ai fait à la place : j'ai d'abord assemblé le devant et le dos de la robe par les épaules et ensuite pareil avec la parmenture.
    Après j'ai assemblé la parmenture sur la robe ENDROIT CONTRE ENDROIT (bon, là, c'est moi, c'est systématique, je me plante, j'ai dû le refaire 3 ou 4 fois, le temps de découdre, j'oublie déjà mon erreur et je la refais...) : la doublure sur la partie externe de la robe, quoi. On commence par épingler ensemble robe et parmenture au niveau des épaules, bien couture d'épaule sur couture d'épaule. Ensuite on épingle les encolures de la robe et de la parmenture ensemble et puis les emmanchures idem. Après moi je bâti parce que les épingles m'embêtent à ce niveau. Coudre tout ce qu'on vient de bâtir. Attention, pas les côtés, juste l'encolure et les emmanchures, hein (re-note for myself). Faire quelques crans au niveau des arrondis.
  4. Ensuite il faut faire passer chacun des pans de tissu du dos de la robe  à travers le "tunnel" formé par la robe et la parmenture au niveau de l'épaule correspondante.
    Vous voyez là je tire le tissu vers le bas.
    Ca retourne le tissu comme il faut et on se retrouve avec les coutures à l'intérieur, et la doublure côté interne de la robe.

    A gauche : pas retourné, à droite, retourné
  5. Assembler les côtés de la parementure endroit contre endroit. Faire de même pour les côtés de la robe. C'est à dire assembler pour que les marges de couture se retrouvent entre les deux épaisseurs de tissu, évidemment... (je fais beaucoup d'erreurs)
  6. A ce moment là, j'ai posé la fermeture éclair. Comme je n'ai pas de pied de biche spécial, j'ai repassé ma fermeture comme expliqué sur ce tuto pour le poser avec mon pied de biche de base (ceci dit, je crois que je vais quand même investir dans un pied spécial fermeture invisible, ça sera plus pratique).

    Mais j'ai mal posé ma fermeture, elle est censée être coincée entre le tissu de la robe et de la doublure. J'avoue que là non plus je n'ai pas trop compris comment on fait, en tout cas sans faire à la main (je suis absolument nulle en couture à la main). Je devais être fatiguée de tout redéfaire tout le temps aussi. Tant pis je laisse comme c'est.
    Ensuite j'ai cousu les deux pans du dos de la robe en dessous de la fermeture éclair.
  7. A là fin, j'ai (re-)monté (oui, vous avez compris, encore merci le découd-vite...) les rabats de poche comme expliqué dans le livre mais au niveau normal de la taille de la demoiselle et pas à mi-cuisse. Pour ma part, comme j'ai ajouté des poches plaquées (juste deux carrés doublés de 9x9cm), les surpiqûres des plis sont cachées par la poche et je ne les ai pas prolongées au delà pour lui donner plus d'aisance.


    Mes poches sont un peu posées de travers... oups, ça m'apprendra à ne pas marquer les emplacements, tiens. Enfin tant pis, à cet âge, les enfants ça reste pas trop en place, on s'apercevra de rien, non ? J'ai rajouté des petits boutons en forme de fleur sur les poches, à la demande générale de la miss.
    Voilàààà !!! C'est fini !!!


Enfin !!! Bon y'a des petits défaut, mais c'est mettable. Et puis ma miss est contente, faut dire qu'elle a été bien patiente pour l'avoir, sa robe d'hiver ! Le problème c'est que maintenant il fait -1°C à l'heure d'aller à l'école et que le velours n'est pas bien épais... j'aurais dû la doubler entièrement. Tant pis, ça fera une robe pour le printemps. De toute façon elle est encore un peu grande.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...