Robe trapèze toute simple, mais pas tant que ça

0
COMMENTS
Ma Lily-Pucienne (la faute d'orthographe est voulue) ayant vu la belle robe de sa grande sœur m'a dit qu'elle voulait la même, bien évidemment. Sauf que moi j'ai pas envie de recommencer exactement la même, alors j'ai cherché un autre modèle à faire avec le reste de tissu que j'avais. Je suis tombée sur ce tuto en anglais avec le patron en taille 2 ans - 3 ans. Ne sachant comment poser une fermeture éclair, j'ai improvisé un dos entièrement boutonné (ça me paraissait plus simple de mettre des boutons de haut en bas plutôt que de faire juste une patte avec 3 boutons, mais je pense que la fermeture éclair aurait été l'option la plus simple, en fait). Et puis j'ai juste pas ajouté le froufrou en bas. Du coup elle est hyper simple, peut-être trop, car finalement elle ne plaît pas plus que ça à la miss vu qu'elle ne veut jamais la mettre, malgré ces premières photos où elle paraissait enthousiaste.

La difficulté (enfin, pour moi, débutante) réside dans le fait que la robe est doublée sur le haut, devant et derrière. Enfin, non, on appelle ça une parementure, pardon. J'ai utilisé une vieille taie d'oreiller blanche en guise de parementure, donc.

J'étais contente de mes boutonnières, étant donné que c'était la première fois que j'en faisais, jusqu'à ce que je coupe les fils en les ouvrant aux ciseaux... C'est malin, j'ai dû les rebroder à la main, et là le résultat est absolument pathétique. La prochaine fois je les ouvrirais au découd-vite, ça me paraît plus safe.

Il faudra que je rajoute une petite poche plaquée, c'est assez indispensable à la miss...
 De dos, on ne voit pas bien les boutons car ils sont roses
 La parementure intérieure. Là je m'aperçois que j'ai été cruche et que j'ai cousu les bords de la parementure et de la robe ensemble, ce qui fait que les coutures sont apparentes à l'intérieur... bon vu que c'est à l'intérieur, justement, on va dire que ce n'est pas trop grave et que je le saurais pour la prochaine fois.



Pardon pour la photo toute floue !

Robe d'été froncée à fines bretelles

0
COMMENTS
Une petite robe d'été à bretelle pour ma Belle Violette. On trouve facilement les explications de ce genre de robe toute simple sur le net, j'ai pris comme modèle le le tuto trouvé sur le blog de Iaora-Nanou. Les fronces sont faites simplement en mettant du fil élastique dans la canette.

Comme une cruche, j'ai commencé par faire les ourlets hauts et bas, avant de faire un tube, résultat, des ourlet décalés en bas... Règle n°1 : toujours faire l'ourlet du bas (au moins) en dernier...
J'ai aussi fait la bêtise de mettre les bretelles à la fin, et franchement, ça aurait été plus pratique pour bien les centrer de les faire avant de froncer la robe. Enfin, c'est en faisant des erreurs qu'on apprend. La prochaine sera mieux.

Donc voici le bon ordre des choses :
  1. Couper un rectangle de tissu égal à la hauteur dessous de bras - genoux + réserves de couture. En largeur prendre 1,5 à 2 x le tour de poitrine de la damoiselle.
  2. Fermer en tube. (J'ai fais une couture anglaise, c'est plus joli mais c'est pas obligé)
  3. Coudre l'ourlet du haut.
    Là je mets une petite note : mon tissu en coton était assez épais, du coup l'ourlet a fait que ça n'a pas bien froncé en haut. La prochaine fois, je ne ferais carrément pas d'ourlet, j'utiliserai la lisière du tissu ou bien je ferais juste un point de bourdon décoratif
  4. Coudre les bretelles. Je ne les ai pas coupées dans le biais, je n'ai pas vu l’intérêt...? J'ai fais des bretelles style lingerie pour pouvoir la régler et que ma chérie puisse la porter plusieurs étés de suite. D'abord il faut coudre des bretelles toutes fines style spaghettis. N'ayant pas de retourne-biais, j'ai utilisé la technique du lacet cousu expliquée ci-dessous :



    Pas mal pour dépanner, mais je vais m'acheter un retourne-biais quand même, car je crois que si c’est la première robe d'été que je fais, ça ne sera pas la dernière...
    Ensuite il faut fixer les bretelles en suivant le schéma ci-dessous :



    J'avais juste des attaches de bretelles de soutien gorge de récupe, donc ils sont un peu grand par rapport à mes bretelles vraiment spaghetti.
  5. Juste en dessous de l'ourlet du haut, coudre 10 rangs avec du fil élastique dans la canette. J'ai eut du mal à trouver le réglage pour celle-ci : d'abord j'ai fais la canette à la machine : résultat hyper trop serrée, l'élastique claquait pour un rien. Ensuite je l'ai faite à la main en tendant l'élastique au maximum : résultat là aussi en cousant, ça craquait vite car élastique trop tendu. Finalement je l'ai enroulé à la main sans serrer et là ça va bien. Ma machine tend l'élastique au fur et à mesure de la couture. Je crois que ça dépend des machines en fait.
    Pour passer d'un rang à un autre, je ne coupe surtout pas, je fais juste une couture en biais au niveau de la couture dos, comme ça je couds en colimaçon et je n'ai besoin d'arrêter les fils qu'en bas et en haut (un peu galère sinon avec le fil élastique)
  6. Faire l'ourlet du bas.
Et voilà, finito !


Pour ma part, j'ai rajouté un pli religieuse, la robe étant un peu grande, ça me permettra de la rallonger quand ma poupette aura grandi. Je voulais en faire plusieurs, mais du coup ça aurait été trop petit (d'où le trait qu'on voit encore...).



Vu de dos :


 Zoom sur les bretelles :


Dans le haut, ça gondole à cause de l'épaisseur de l'ourlet. J'aime pas trop car c'était pas voulu, mais bon, on va dire que ça fait un genre :

J'ai rajouté un petit croquet rose après coup pour habiller un peu mon pli religieuse qui se sentait un peu esseulé


Tissu acheté à la maison d'Ursule, hors de prix car déjà c'était cher à la base (près de 9,90€ le m, je crois me souvenir), mais en plus, le gars m'en a fait payé 1m40 pour un 1m10... timide comme je suis je n'ai pas osé réclamé. Je crois que je ne reviendrais pas dans ce magasin. Je veux bien croire à la bonne foi du gars qui a confondu avec la largeur du lé, mais tous les tissus étaient vraiment trop chers de toute façon.


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...