un peu de récupe

2
COMMENTS
L'homme de la maison avait une belle chemise, toute neuve, à peine portée mais malheureusement déjà tachée par un feutre indélébile ROUGE, juste DEVANT. J'ai pas eut le cœur de jeter un si beau tissu et j'ai longuement cherché qu'est-ce que je pourrais faire d'un tissu blanc à rayures grises, le truc quand même assez masculin, que je ne pourrais guère utiliser pour les filles, quoi. Finalement j'ai eut un déclic en voyant un sac de courses en tissu venant d'un monop' et oublié chez moi par une âme généreuse (non, je ne garde pas le sac qui n'est pas à moi, je garde juste l'idée du sac de courses, nuance). Hop hop, vite fait je recopie la forme du sac sur un bout de papier. J'ai assemblé les différentes parties de mon sac avec des coutures rabattues, que je n'avais jamais fait, donc ça m'a bien entraînée. Pour le fond, je n'avais pas assez de tissu pour faire correspondre les coutures avec les angles, donc bon c'est décalé. Bon, en fait, j'avais bien assez de tissu, mais y'avait un bout qui s'était caché, le vilain. Tant pis, tant que c'est solide et fonctionnel, ça me va.
Très pratique pour y mettre ses carottes ! ah mais zut, je l'ai photographié à l'envers, là, les coutures ne sont pas dans le bon sens...
Le voilà dans le bon sens. D'un côté, vu que le dos de la chemise est d'une pièce, le sac l'est aussi, de l'autre, ben j'ai enlevé la boutonnière, et raccordé les deux pans, toujours avec des coutures rabattues pour que ça soit bien solide. En plus, j'ai de la chance, la tache est cachée dans la couture.
Pour les bretelles, c'est très moche, j'ai fais un gros bourdon pour raccorder les deux côtés. Non, je ne vous montrerai pas ! Faut dire que j'ai cousu ce sac à la va vite, et c'est plein de coutures qui ne tombent pas les unes en face des autres. Mais je m'en fiche, c'est pour y mettre mes courses, pas pour faire un défilé.

Voilà, c'est pas grand chose, mais c'est toujours pratique d'avoir un sac dans le fond de son sac (tiens, d'ailleurs, faudrait peut-être que je lui fasse une pochette, à ce sac, histoire de tenir moins de place enroulé ?) et surtout je suis contente d'avoir donné une seconde vie à cette chemise.

robe chasuble pour l'hiver

7
COMMENTS
Ma grande fille me réclamait une robe pour l'hiver. D'abord sur le net, ça regorge de robe d'été mais alors pour l'hiver... On peut aller se rhabiller. J'ai finalement trouvé un patron qui me semblait convenable dans le livre "Couture enfants : 25 modèles simples à réaliser" aux éditions Marie-Claire, et disponible à ma bibliothèque. Cool !


C'est la robe chasuble (premier modèle du livre) : 

Alors si vous voulez faire ce modèle, je vous le dit tout de suite, y'a des erreurs dans les explications... ou alors j'ai rien compris, ce qui est peut-être bien possible. En tout cas j'ai bien galéré et je ne sais même plus combien de fois j'ai du découdre et recoudre, presque à chaque étape !! Pour celles qui voudraient se lancer dans ce modèle, je vous donne ma manière de faire à moi un peu plus bas. Je ne dis pas que c'est la meilleure, mais au moins, à la fin, j'ai une robe.
J'ai choisi un velours vieux rose pour ma miss, parce que le lainage, c'est quand même moins simple d'entretien, et puis surtout, c'est pas très girly (vous en trouvez beaucoup, vous, des lainages roses ?)

Dans le bouquin, ils disent de prévoir 1m15 de tissu en 6 ans, mais sur leur plan de coupe le dos est mis carrément plus haut que le reste alors qu'il y a moyen de le mettre plus bas sur le lé de tissu (en tout cas pour le 6 ans). Résultat chez moi ça tient sur 75cm de tissu.

 
Cool, il m'en reste assez pour faire un autre truc pour la p'tite sœur qui trépigne d'impatience que ça soit son tour.
 
Allez c'est parti pour les explications !

  1. Bon alors d'abord il faut raccorder le devant au côté et former le pli. Premier petit problème, il manque bien 1cm sur la partie côté qui s'accroche au devant (au dessus du pli) et ceci de chaque côté. 
    Faudrait juste rehausser ce point de 1cm et refaire la courbe, mais bon je me suis dépatouillée en cachant ça ric-rac dans les marges de couture. Pour raccorder les côtés dos avec les dos, là, pas de problème.
  2. Pour faire le pli, je vous conseillerai de ne faire QUE le pli, justement. Je veux dire par là de ne pas le surpiquer tout autour ni de fixer les rabats pour le moment, tout simplement parce que ça descend carrément trop bas. Enfin je veux bien que ma poulette ne s'habille pas encore en 6 ans (oui ben je ne sais pas encore comment réduire un patron) mais je pense qu'il vaut mieux voir en toute fin de couture comment ça tombe avant de fixer tout ça (j'ai dû bien tout rehausser de 5cm).
  3. Après ils disent de piquer le bas du milieu dos et de mettre la fermeture éclair... Ben j'ai dû tout redécoudre pour que les deux pans du dos restent détachés, sinon impossible de retourner la robe. Ca retombait à la position de départ. Je crois que j'ai pas trop compris leurs explications...
    Ce que j'ai fait à la place : j'ai d'abord assemblé le devant et le dos de la robe par les épaules et ensuite pareil avec la parmenture.
    Après j'ai assemblé la parmenture sur la robe ENDROIT CONTRE ENDROIT (bon, là, c'est moi, c'est systématique, je me plante, j'ai dû le refaire 3 ou 4 fois, le temps de découdre, j'oublie déjà mon erreur et je la refais...) : la doublure sur la partie externe de la robe, quoi. On commence par épingler ensemble robe et parmenture au niveau des épaules, bien couture d'épaule sur couture d'épaule. Ensuite on épingle les encolures de la robe et de la parmenture ensemble et puis les emmanchures idem. Après moi je bâti parce que les épingles m'embêtent à ce niveau. Coudre tout ce qu'on vient de bâtir. Attention, pas les côtés, juste l'encolure et les emmanchures, hein (re-note for myself). Faire quelques crans au niveau des arrondis.
  4. Ensuite il faut faire passer chacun des pans de tissu du dos de la robe  à travers le "tunnel" formé par la robe et la parmenture au niveau de l'épaule correspondante.
    Vous voyez là je tire le tissu vers le bas.
    Ca retourne le tissu comme il faut et on se retrouve avec les coutures à l'intérieur, et la doublure côté interne de la robe.

    A gauche : pas retourné, à droite, retourné
  5. Assembler les côtés de la parementure endroit contre endroit. Faire de même pour les côtés de la robe. C'est à dire assembler pour que les marges de couture se retrouvent entre les deux épaisseurs de tissu, évidemment... (je fais beaucoup d'erreurs)
  6. A ce moment là, j'ai posé la fermeture éclair. Comme je n'ai pas de pied de biche spécial, j'ai repassé ma fermeture comme expliqué sur ce tuto pour le poser avec mon pied de biche de base (ceci dit, je crois que je vais quand même investir dans un pied spécial fermeture invisible, ça sera plus pratique).

    Mais j'ai mal posé ma fermeture, elle est censée être coincée entre le tissu de la robe et de la doublure. J'avoue que là non plus je n'ai pas trop compris comment on fait, en tout cas sans faire à la main (je suis absolument nulle en couture à la main). Je devais être fatiguée de tout redéfaire tout le temps aussi. Tant pis je laisse comme c'est.
    Ensuite j'ai cousu les deux pans du dos de la robe en dessous de la fermeture éclair.
  7. A là fin, j'ai (re-)monté (oui, vous avez compris, encore merci le découd-vite...) les rabats de poche comme expliqué dans le livre mais au niveau normal de la taille de la demoiselle et pas à mi-cuisse. Pour ma part, comme j'ai ajouté des poches plaquées (juste deux carrés doublés de 9x9cm), les surpiqûres des plis sont cachées par la poche et je ne les ai pas prolongées au delà pour lui donner plus d'aisance.


    Mes poches sont un peu posées de travers... oups, ça m'apprendra à ne pas marquer les emplacements, tiens. Enfin tant pis, à cet âge, les enfants ça reste pas trop en place, on s'apercevra de rien, non ? J'ai rajouté des petits boutons en forme de fleur sur les poches, à la demande générale de la miss.
    Voilàààà !!! C'est fini !!!


Enfin !!! Bon y'a des petits défaut, mais c'est mettable. Et puis ma miss est contente, faut dire qu'elle a été bien patiente pour l'avoir, sa robe d'hiver ! Le problème c'est que maintenant il fait -1°C à l'heure d'aller à l'école et que le velours n'est pas bien épais... j'aurais dû la doubler entièrement. Tant pis, ça fera une robe pour le printemps. De toute façon elle est encore un peu grande.

Snood au tricotin géant

13
COMMENTS
Voilà, ça fait un petit bout de temps que je lorgnais dessus, j'ai nommé, le tricotin !! Non non, pas celui de votre enfance, avec ses 4 clous pour faire un cordonnet, il faut le dire, pas super utile (oui, je sais on peut quand même faire de jolies choses avec quand on veut)... Là je parle de tricotin "géant" c'est à dire un rond (ou parfois pas un rond, mais un rectangle ou un ovale, qu'importe) avec PLEIN de clous tout autour.
Genre ceux que je viens d'acheter chez butinette :

C'est un set de 4 tricotins de 13 à 28cm de diamètre, avec un crochet et une aiguille à laine.

Utilité du truc : tricoter facilement des tas de choses en tube (chaussettes, écharpes tour de cou pour l'école etc) ou même à plat.
Il faut dire que je ne suis pas particulièrement douée pour le tricot. J'avais essayé de faire un fameux "snood" (une écharpe tube, quoi) en tricot classique pour ma ptite poulette car comme souvent les écoles maternelles interdisent les écharpes classiques. Le résultat ma foi n'était pas hyper réussi, mais bon, j'étais parti comme ça sans modèle ni rien et bien évidemment c'était 15 fois trop large et pas assez épais. Bref, j'en ai refais un autre avec mon tricotin. Tout simple, juste un tube.


Maintenant la miss a bien chaud au cou, ça tombe bien, elle est enrhumée.


L'avantage du tricotin c'est que ça va très vite même pour une débutante (2-3 jours pour faire cette écharpe, et je suis loin d'y avoir passé mes journées, je dirais dans les 4-5h). En plus toutes les mailles sont hyper régulières... et pour cause, la laine est particulièrement tendue... gniiii faut pas trop tendre pour la première rangée sinon c'est impossible à repasser par dessus le clou ! Il faut dire que j'avais utilisé la méthode ultra simple de cette vidéo :


Mais finalement, je trouve que c'est pas si bien que ça comme méthode, car le fil est vraiment trop tendu. Du coup, le diamètre du tube tricotiné est carrément réduit par rapport au diamètre du tricotin lui-même.

Avec cette méthode, impossible de faire un snood adulte même avec le plus grand de mes tricotin.
Remarquez, c'est peut-être dû aussi au fait que ma laine n'était pas hyper épaisse, je ne sais pas trop.

Je préfère la méthode où on enroule le fil à chaque tour :

Vous faites deux rangs comme ça 


J'ai fais les fils de deux différentes couleurs en fonction du rang, mais en fait c'est le même fil, c'est juste pour mieux visualiser. Vous faites juste tout le tour du tricotin une fois puis une seconde fois.

Ensuite passez simplement le fil du dessous par dessus le piton en plastique avec votre crochet.


Faites tout le tour comme ça puis rajouter un rang en enroulant la laine autour de chaque piton comme dans le dessin 1. Cette manière de faire donne beaucoup plus de souplesse au tricot que la façon de faire de la vidéo.
Continuez comme ça sur la longeur voulue. Pour faire un snood, il faut faire assez long pour qu'il fasse des plis sur le cou pour bien le couvrir, vous pouvez partir sur une fois et demie à deux fois la longueur du cou.

Pour un snood pour enfant de maternelle, je prends le tricotin rose (le deuxième plus grand, diamètre 23cm) de chez butinette. Utilisez une laine épaisse, au moins celles qui se tricotent avec des aiguilles numéro 6. Vous pouvez doubler le fil de laine si ce n'est pas assez épais.

J'ai trouvé aussi que de tenir son tricotin à l'envers (les dents en bas) était beaucoup plus facile : on pique la maille avec le crochet un peu en biais, et on tire vers le bas pour passer par dessus le clou, ça va très vite.

A la fin de votre tube, enfilez le fil de laine dans une aiguille à laine et passez le dans chacune des boucles restant sur le tricotin et défaites les des "clous" du tricotin. Il faut bien garder de la souplesse au tricot, donc ne serrez pas. Faites un peu plus d'un tour pour bien arrêter le fil sans que ça se défasse.
C'est une manière de faire simple pour arrêter, je n'en ai pas trouvé de meilleure pour le moment...



J'espère que mes explications sont assez claires, j'ai refait un autre snood, j'avais pris plein de photos, malheureusement je les aies perdues et je n'ai plus de laine pour en refaire un autre. N'hésitez pas à me dire si vous voulez des précisions.

Maintenant, vous l'avez compris, la prochaine étape, c'est les chaussettes !! Bon j'ai encore un peu de mal à comprendre comment on augmente ou diminue les mailles pour faire le talon...

Robe trapèze toute simple, mais pas tant que ça

0
COMMENTS
Ma Lily-Pucienne (la faute d'orthographe est voulue) ayant vu la belle robe de sa grande sœur m'a dit qu'elle voulait la même, bien évidemment. Sauf que moi j'ai pas envie de recommencer exactement la même, alors j'ai cherché un autre modèle à faire avec le reste de tissu que j'avais. Je suis tombée sur ce tuto en anglais avec le patron en taille 2 ans - 3 ans. Ne sachant comment poser une fermeture éclair, j'ai improvisé un dos entièrement boutonné (ça me paraissait plus simple de mettre des boutons de haut en bas plutôt que de faire juste une patte avec 3 boutons, mais je pense que la fermeture éclair aurait été l'option la plus simple, en fait). Et puis j'ai juste pas ajouté le froufrou en bas. Du coup elle est hyper simple, peut-être trop, car finalement elle ne plaît pas plus que ça à la miss vu qu'elle ne veut jamais la mettre, malgré ces premières photos où elle paraissait enthousiaste.

La difficulté (enfin, pour moi, débutante) réside dans le fait que la robe est doublée sur le haut, devant et derrière. Enfin, non, on appelle ça une parementure, pardon. J'ai utilisé une vieille taie d'oreiller blanche en guise de parementure, donc.

J'étais contente de mes boutonnières, étant donné que c'était la première fois que j'en faisais, jusqu'à ce que je coupe les fils en les ouvrant aux ciseaux... C'est malin, j'ai dû les rebroder à la main, et là le résultat est absolument pathétique. La prochaine fois je les ouvrirais au découd-vite, ça me paraît plus safe.

Il faudra que je rajoute une petite poche plaquée, c'est assez indispensable à la miss...
 De dos, on ne voit pas bien les boutons car ils sont roses
 La parementure intérieure. Là je m'aperçois que j'ai été cruche et que j'ai cousu les bords de la parementure et de la robe ensemble, ce qui fait que les coutures sont apparentes à l'intérieur... bon vu que c'est à l'intérieur, justement, on va dire que ce n'est pas trop grave et que je le saurais pour la prochaine fois.



Pardon pour la photo toute floue !

Robe d'été froncée à fines bretelles

1
COMMENT
Une petite robe d'été à bretelle pour ma Belle Violette. On trouve facilement les explications de ce genre de robe toute simple sur le net, j'ai pris comme modèle le le tuto trouvé sur le blog de Iaora-Nanou. Les fronces sont faites simplement en mettant du fil élastique dans la canette.

Comme une cruche, j'ai commencé par faire les ourlets hauts et bas, avant de faire un tube, résultat, des ourlet décalés en bas... Règle n°1 : toujours faire l'ourlet du bas (au moins) en dernier...
J'ai aussi fait la bêtise de mettre les bretelles à la fin, et franchement, ça aurait été plus pratique pour bien les centrer de les faire avant de froncer la robe. Enfin, c'est en faisant des erreurs qu'on apprend. La prochaine sera mieux.

Donc voici le bon ordre des choses :
  1. Couper un rectangle de tissu égal à la hauteur dessous de bras - genoux + réserves de couture. En largeur prendre 1,5 à 2 x le tour de poitrine de la damoiselle.
  2. Fermer en tube. (J'ai fais une couture anglaise, c'est plus joli mais c'est pas obligé)
  3. Coudre l'ourlet du haut.
    Là je mets une petite note : mon tissu en coton était assez épais, du coup l'ourlet a fait que ça n'a pas bien froncé en haut. La prochaine fois, je ne ferais carrément pas d'ourlet, j'utiliserai la lisière du tissu ou bien je ferais juste un point de bourdon décoratif
  4. Coudre les bretelles. Je ne les ai pas coupées dans le biais, je n'ai pas vu l’intérêt...? J'ai fais des bretelles style lingerie pour pouvoir la régler et que ma chérie puisse la porter plusieurs étés de suite. D'abord il faut coudre des bretelles toutes fines style spaghettis. N'ayant pas de retourne-biais, j'ai utilisé la technique du lacet cousu expliquée ci-dessous :



    Pas mal pour dépanner, mais je vais m'acheter un retourne-biais quand même, car je crois que si c’est la première robe d'été que je fais, ça ne sera pas la dernière...
    Ensuite il faut fixer les bretelles en suivant le schéma ci-dessous :



    J'avais juste des attaches de bretelles de soutien gorge de récupe, donc ils sont un peu grand par rapport à mes bretelles vraiment spaghetti.
  5. Juste en dessous de l'ourlet du haut, coudre 10 rangs avec du fil élastique dans la canette. J'ai eut du mal à trouver le réglage pour celle-ci : d'abord j'ai fais la canette à la machine : résultat hyper trop serrée, l'élastique claquait pour un rien. Ensuite je l'ai faite à la main en tendant l'élastique au maximum : résultat là aussi en cousant, ça craquait vite car élastique trop tendu. Finalement je l'ai enroulé à la main sans serrer et là ça va bien. Ma machine tend l'élastique au fur et à mesure de la couture. Je crois que ça dépend des machines en fait.
    Pour passer d'un rang à un autre, je ne coupe surtout pas, je fais juste une couture en biais au niveau de la couture dos, comme ça je couds en colimaçon et je n'ai besoin d'arrêter les fils qu'en bas et en haut (un peu galère sinon avec le fil élastique)
  6. Faire l'ourlet du bas.
Et voilà, finito !


Pour ma part, j'ai rajouté un pli religieuse, la robe étant un peu grande, ça me permettra de la rallonger quand ma poupette aura grandi. Je voulais en faire plusieurs, mais du coup ça aurait été trop petit (d'où le trait qu'on voit encore...).



Vu de dos :


 Zoom sur les bretelles :


Dans le haut, ça gondole à cause de l'épaisseur de l'ourlet. J'aime pas trop car c'était pas voulu, mais bon, on va dire que ça fait un genre :

J'ai rajouté un petit croquet rose après coup pour habiller un peu mon pli religieuse qui se sentait un peu esseulé


Tissu acheté à la maison d'Ursule, hors de prix car déjà c'était cher à la base (près de 9,90€ le m, je crois me souvenir), mais en plus, le gars m'en a fait payé 1m40 pour un 1m10... timide comme je suis je n'ai pas osé réclamé. Je crois que je ne reviendrais pas dans ce magasin. Je veux bien croire à la bonne foi du gars qui a confondu avec la largeur du lé, mais tous les tissus étaient vraiment trop chers de toute façon.


Pantalon de pyjama pour moi

4
COMMENTS
J'avais envie d'essayer de me faire un pantalon. Quoi de mieux pour un premier essai qu'un pantalon de pyjama ? Oui mais voilà, le pyjama, faut que ça soit confortable, et qui dit confortable chez moi dit jersey... Or je n'avais pas encore trop confiance pour me lancer dans le jersey. Donc j'ai trouvé un bon compromis avec du coton gratté tout doux. J'ai vu un coupon pas trop mal et pas trop cher qui traînait sur le bon coin, hop, voilà, il est chez moi. Ce n'est qu'après que je me suis intéressée au problème du patron. J'ai finalement choisi le patron du "pyjama raffiné" sur le site du magazine Avantages. Sauf que mon pyjama à moi est loin d'être raffiné puisqu'en coton gratté à carreaux, mais bon c'est pas grave.
Là, premier problème, les tailles sont 38-42-46, et moi je fais du 44... Bon, ne sachant comment réduire, je décide de le faire en 46 histoire d'être bien à l'aise.
Résultat, évidemment, il était bien trop grand et m'arrivait jusqu'en haut du ventre... (il faut dire que j'ai coupé en gardant les reserves de coutures demandées, mais cousu comme bon me semblait, du coup je crois qu'il y avait beaucoup trop de marge)
Et deuxième problème, je n'avais pas assez de tissu ! Ça m'apprendra à acheter du tissu avant d'avoir un patron, tiens ! Heureusement il me restait du tissu sur le côté, du coup je l'ai simplement rajouté en bas. Ça fait un peu bizarre, d'autant plus que je n'ai pas cherché à raccorder les motifs, mais bon, je m'en fiche, c'est pas comme si j'allais sortir avec mon pantalon de pyjama. Je n'ai même pas fait d'ourlet en bas, j'ai gardé la lisière (la fille qui se foule pas - enfin ceci dit ça aurait été trop court si j'avais fait un ourlet)
Pour réduire le problème de la taille, j'ai carrément coupé en dessous de la ceinture et refait la ceinture. Maintenant ça va pour la taille et il est bien ample donc pas de problème de ce côté là pour un pyjama.

 




Finalement je suis contente de mon pantalon, il est tout doux et confortable et il tient bien chaud. C'est tout ce que je lui demandait !

Deux patrons ratés = un déguisement réussi

6
COMMENTS
Ma chère tante m'a donné quelques coupons de tissu pour m'exercer. Un coupon genre seersucker bleu, un autre pareil mais rose, un coupon de je ne sais quoi jaune soleil avec un petit motif de carrés brillants...
D'abord je voulais faire un petit haut pour la Violette pour son spectacle de danse parce qu'il lui fallait absolument un haut bleu et qu'elle n'en avait pas.
Donc je pars fouiller le net à la recherche d'un petit truc facile à faire, et je tombe sur le modèle "Léa" de Petit Citron. Malheureusement ce n'est qu'en cours de réalisation que je me suis aperçue que le patron était bien trop large et trop court pour ma chérie (elle est certes pas bien grosse mais pas du type asperge quand même... C'est moi ou le patron est carrément pas bon ??). Du coup impossible de faire un ourlet dans le bas, sinon ça aurait fait carrément brassière informe. Je me suis donc exercée à la broderie avec un petit point de bourdon décoratif et j'ai délicatement coupé le tissu tout contre. Bon, question longueur, ça allait. Mais à cause du côté trop large, je l'ai laissé tombé, et remisé dans un coin (et j'ai acheté un gilet bleu chez kiabi, vu le temps qu'il fait, c'est pas plus mal). Je n'ai pas de photo du top, désolée.

J'ai voulu alors faire la robe "Nestorine" du même site dans le tissu jaune que ma grande poupette trouvait très joli.
Et là, re-grosse déception, ça faisait carrément sac à patates, tellement affreux que je ne l'ai même pas photographié non plus...
Et me voici donc avec d'un côté un haut bleu et de l'autre une robe jaune... bleu + jaune = ?? mais oui, bien sûr ! Blanche Neige !
J'ai carrément coupé le haut de la robe et je l'ai raccordé comme jupe avec une taille élastiquée qui a donné un effet bouffant du meilleur effet à la blouse ratée.
Et là, tout d'un coup, j'ai 2 gamines heureuses : la robe de Blanche-Neige !!! Pile à temps pour la fête des enfants, en plus (oui, on fête la fête des enfants, chez nous, parce que c'est pas du juste que y'a qu'eux qui n'ont pas de fête).
Admirez ma princesse en chaussettes !
On voit pas bien sur la photo, mais le tissu jaune brille, en fait.

J'ai découpé des formes de gouttes dans un ruban en satin rouge, je dois encore les accrocher aux manches, avec un point de bourdon tout autour ça ira bien.
Par contre, je sens que le fameux col blanc de Blanche-Neige va passer à la trappe, car je ne vois vraiment pas comment je peux faire ça, d'une, en le raccordant à une encolure élastiqué, et de deux, pour qu'il tienne en l'air tout seul comme par magie... (Toute idée à ce propos est bienvenue)

En conclusion, je dirais quand même que les patrons Petit Citron ont l'air bof bof, en tout cas pas évident du tout pour une débutante car il faut savoir les adapter. Je suis super déçue car je croyais que c'était plutôt un site axé pour les débutants.

Robe Louisa

0
COMMENTS
Voici une petite robe d'après le modèle "Louisa" de petit Citron. Le tissu était à l'origine beige, je l'ai teint en bleu ciel. Par contre la teinture n'a pas bien été dans le fin fond des plis de l'élastique. J'ai aussi ajouté deux petits boutons cœurs pour bien tenir les bretelles. Finalement je les trouve assez mal placés (ça tombe juste sur les tétons de ma miss, ça n'est pas très heureux)


Je trouve le modèle finalement pas si terrible, la robe donne un effet "abat-jour de grand-mère" une fois portée..
.




Première couture

0
COMMENTS
Voilà je me mets à la couture.
Pourquoi ? Parce que c'est un peu la dèche en ce moment à la maison et ma petite poussinette avait bien besoin d'un pantalon... Là maintenant tout de suite.

Or dans mes placards, j'ai :
  • un vieux pantalon de grossesse en jean stretch que je ne remettrai sûrement pas
  • un patron  Burda 9708 que j'avais acheté y'a 15000 ans (pour ma nièce, c'est dire, elle est au collège....). Ouf, le patron se termine en 3 ans, et la miss a... 3 ans !! il était temps de l'utiliser !
Donc voilà, je me suis lancée et en combinant l'un avec l'autre, j'ai réussi à faire ça (tant bien que mal !)



J'ai juste pas mis le froufrou en bas des jambes par rapport au patron d'origine.

C'est bien la première fois que je couds un vêtement... donc il est ultra mal fait, je ne vous montrerai pas l'intérieur ! D'ailleurs les deux coutures dans le bas des jambes n'était pas vraiment prévues...
Bon, vu de l'extérieur ça va, c'est mettable !
Je trouve quand même que le pantalon est bien large, enfin au moins c'est plus confortable.

 

Par contre les petites perles en forme de fleur sur le pantalon n'ont pas tenu la journée (faut dire que c'est de la récupe d'un coffret de robes de barbies à décorer... ne le dites pas aux filles svp).

Beuaaahh !!!



Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...